10 choses qui nuisent à la productivité

Il arrive un moment où nous avons tous l’impression de passer un bon moment sans ne rien faire. En entreprise, ce phénomène est récurrent et beaucoup de chefs d’entreprises font face à la baisse de productivité de leurs salariés.

Lorsqu’on se penche vraiment sur la question, je me suis rendu compte qu’il existait certaines pratiques qui étaient largement incompatibles avec la productivité en entreprise. Voici les 10 choses qui peuvent nuire la performance en entreprise.

 

La productivité : c’est quoi ?

Dans le domaine des sciences économiques, la productivité représente sans doute le rapport que l’on peut avoir entre la production réalisée et les moyens qui ont été mis en œuvre dans sa réalisation. Ainsi, c’est une notion qui permet de mesurer l’efficacité des moyens qui sont mis en œuvre dans la réalisation d’un objectif bien précis.

Dès lors, une augmentation de la productivité peut seulement trouver sa source dans les moyens mis en œuvre pour atteindre les objectifs fixés. On parle alors de gain de productivité lorsqu’on constate une différence entre deux productivités à deux dates différentes.

 

Les 10 choses qui nuisent à la performance en entreprise

Aujourd’hui, la grande majorité des salariés avouent faire face à ce genre de soucis au moins une fois par an. Dès lors, il est important de déterminer les choses qui nuisent à la productivité en entreprise. Les voici :

 

1.  L’utilisation des smartphones

Avec le développement de la connectivité, les smartphones sont devenus un véritable handicap à la productivité. En effet, l’échange de messages via les applications dédiées ne permet pas d’obtenir une concentration optimale au travail. Par conséquent, les performances se retrouvent largement réduites. Les salariés ont surtout tendance à laisser le travail pour répondre à plusieurs messages.

 

2.  Surfer sur internet :

Internet est aujourd’hui le principal endroit où l’on « perd son temps ». En effet, avec le développement des réseaux sociaux, il devient de plus en plus difficile de se concentrer. À la base, c’est une situation très normale, car on est tous tentés de télécharger des fichiers ou visualiser des vidéos sur YouTube dès que l’on a une connexion internet. Cependant, ceci peut nuire à la productivité.

 

3.  Les commérages :

Je ne vais pas trop m’attarder sur ce sujet. Mais il convient de préciser que les commérages et la productivité ne font pas bon ménage. Cela ralentit la bonne marche du travail en entreprise.

 

4.  L’utilisation des réseaux sociaux :

Aujourd’hui, de plus en plus de salariés utilisent les réseaux sociaux à une heure de travail. Ce qui impacte largement sur leurs performances d’autant plus qu’il y a toujours quelque chose à y faire. D’ailleurs, de plus en plus d’entreprises interdisent carrément leur utilisation pendant les heures de travail.

 

5.  Arrêter le travail pour parler :

On a tous des collègues qui ont tendance à arrêter le travail pour parler de futilités. En tant que salarié, je le fais souvent et j’avoue que ce n’est pas la meilleure attitude à avoir en entreprise. Par conséquent, éviter d’arrêter le travail pour parler d’autre chose rendrait service à la productivité. Cependant, c’est beaucoup plus facile à dire.

 

6.  Les réunions pendant les horaires de travail :

Plusieurs salariés reconnaissent sur les réunions fréquentes, surtout aux horaires de travail, ont tendance à freiner la productivité. De manière générale, elles durent plus qu’il n’en faut avec les questions et les thèmes abordés.

 

7.  Les pauses cigarette : 

Encore un bon motif pour arrêter de fumer. Les pauses pour fumer une cigarette peuvent impacter sur sa journée de travail et à terme sur sa productivité. Pour un fumeur qui épuise un paquet par jour, c’est au moins 5 pauses de 5 minutes par jour. Il devient alors facile de faire le rapprochement entre le temps perdu et l’impact sur la productivité.

 

8. L’échange de courriels électroniques :

À l’ère du numérique, beaucoup pensent que le fait d’échanger fréquemment des messages entre travailleurs a tendance à ralentir le travail. Dans certaines entreprises, 90% des échanges entre employés se font par mail. Sur le long terme, cela peut avoir un impact sur les performances de l’entreprise. Les structures devraient alors envisager d’autres modes de management.

 

9. Des collèges bruyants :

Le fait d’avoir des collègues particulièrement ne permet pas de se concentrer. Il en est de même pour le fait de recevoir des appels sous haut-parleur.

 

10.  Travailleur seul dans son coin :

Le fait d’être isolé dans son coin est largement contre-productif. En effet, on a souvent tendance à laisser ses activités de côté pour faire autre chose (jeux, films, musique, etc.).

 

Booster ses performances en entreprise : comment s’y prendre ?

Pour augmenter sa productivité en entreprise, il faut d’abord identifier la source du problème. C’est par la suite que l’on pourra mettre en place des mesures nécessaires pour y faire face. Parmi les méthodes permettant d’y arriver, nous avons :

·         Un bon management : c’est sans doute ce qui permet d’atteindre rapidement ses objectifs. En effet, un bon management peut avoir une incidence non négligeable sur l’augmentation de la productivité au sein d’une entreprise à travers l’utilisation des techniques modernes d’ingénierie.

·         La présence de femmes : plusieurs études confirment aujourd’hui que la présence de femmes en entreprise est un facteur motivant, surtout pour la gent masculine. Ceci est surtout vérifiable lorsque les femmes occupent des postes de responsabilité.

·         La sous-traitance : le fait de sous-traiter certaines tâches permet de mieux se concentrer sur son corps de métier et surtout de réaliser des économies. Ceci est particulièrement vrai pour les petites entreprises.

 

Conclusion

À travers ce billet, il est aisé de dire que la productivité est une notion centrale en entreprise. Par conséquent, il convient de mettre en œuvre les voies de moyens permettant de la maintenir à un niveau satisfaisant. Pour cela, nul besoin de jouer aux gendarmes. Il suffit de mettre en place des dispositifs qui permettent de booster les performances de chaque salarié.

Commentaires

commentaires