8 façons de vous assurer que votre marketing sensoriel sera une réussite

D’une manière générale, le but du marketing consiste à répondre de façon pertinente à l’ensemble des besoins et désirs des consommateurs. Dans cette démarche, il apparait indispensable de se différencier de la concurrence afin de maintenir une bonne position sur le marché.

Le marketing sensoriel, qui consiste à s’appuyer sur l’un ou les cinq sens du consommateur, pourra vous aider à séduire un maximum d’individus. Toutefois, il apparait indispensable de bien étudier le comportement du consommateur au préalable.

 

1.  Analyser le comportement du consommateur

Si vous voulez réellement séduire le consommateur, vous devez être conscient qu’il vous faudra d’abord comprendre son comportement. J’aimerai vous faire savoir que les facteurs qui peuvent influer sur la décision d’achat sont beaucoup plus nombreux que vous ne le soupçonnez réellement. Avez-vous déjà entendu parler du marketing sensoriel ? Peut-être ! En tout cas, je compte bien vous dire dans cet article tout ce que vous avez réellement besoin de savoir sur cette forme de marketing.

 

2.  L’identité sensorielle

Quand on parle de marketing sensoriel, on fait allusion au marketing qui fait intervenir l’ouïe, l’odorat, le goût, le toucher et/ou la vue. Vous aurez donc compris que l’entreprise peut s’appuyer sur un de ces éléments, ou sur l’ensemble des quatre afin de provoquer un réel effet sur l’esprit du consommateur.

Chacune de ces formes de marketing présente ses avantages et ses caractéristiques. Il est possible que l’entreprise privilégie le domaine visuel, tout comme il peut s’appuyer sur l’odorat. Mais en fin de compte, vous devez savoir que le choix se fera en fonction du type d’offre à proposer. Je vous invite à bien identifier les bons supports et les bons contenus dans ce cas.

 

3. Analyse sensorielle

Si vous voulez découvrir sur quel sens vous allez vous appuyer pour réussir votre marketing sensoriel, vous pouvez procéder à une analyse sensorielle. Il s’agit en réalité de méthodes qui visent à mesurer les perceptions sensorielles. Dans cette démarche, plusieurs éléments seront pris en considération. L’expérience de la personne, son vécu, son état d’esprit et son environnement sont des éléments qui peuvent tout à fait être étudiés. Dans ces conditions, différents problèmes peuvent être soulevés. Je vous suggère donc de bien vous y prendre.

 

4.  Marketing visuel

En marketing, tout est visibilité. Dans le domaine du marketing sensoriel, il faut savoir s’assurer d’une réelle influence dans l’esprit du consommateur. Les affiches publicitaires, les réseaux sociaux et les vêtements corporatifs sont des moyens (entre plusieurs autres) auxquels vous pouvez vous appuyer pour étendre votre influence.

Pour mettre en valeur des produits, sachez que la marque revêt d’une importance capitale. Un logo, des habits colorés, des vendeurs parfaitement bien sélectionnés peuvent également s’avérer indispensables pour bénéficier d’une grande visibilité. D’ailleurs, le choix des vendeurs peut être beaucoup plus important que vous ne le soupçonnez réellement. Je reviendrai là-dessus sous peu.

 

5.  Marketing olfactif

Il y a des sens qui présentent un pouvoir incomparable. C’est le cas de l’odorat. Une signature olfactive, intégrée à une identité de marque présente une réelle capacité à pouvoir diversifier et enrichir l’image de marque. Pour des produits d’hygiène, de beauté, pour des produits alimentaires, ou pour d’autres produits assez variés tels les gommes, la tong, ou autre, je vous suggère de miser sur le marketing olfactif.

C’est une forme de marketing qui peut être appliquée à la politique produit, au point de vente, ainsi qu’à la communication. Il y a des consommateurs qui attachent un intérêt particulier aux produits avec « une bonne odeur ». Prenez donc le temps de toujours bien travailler cette dimension.

 

6. Marketing sonore

Pour souligner la particularité de l’ouïe en marketing sensoriel, il convient de vous rappeler le pouvoir de la musique. Chaque personne a dû s’en rendre compte à un moment ou un autre de son existence. La musique a le pouvoir d’influer sur nos humeurs.

Dans un magasin, une bonne musique peut facilement mettre à l’aise les clients. Elle présente également un réel impact sur la vitesse de circulation des clients dans le point de vente, ainsi que sur le nombre d’achats impulsifs. Une voix suave et sensuelle, un bruit unique à l’ouverture d’un produit (canette coca-cola), des vendeurs avec une intonation exceptionnelle sont également des situations qui peuvent séduire le consommateur.

 

7. Identité gustative et marketing haptique

Capitaliser sur les sens dans le but de promouvoir une identité représente une réelle innovation. La signature gustative n’est pas toujours intégrée en marketing sensoriel. Il faut dire que les seuls produits concernés dans ce cas représentent les produits alimentaires. Sachez que si vous parvenez à bien vous y prendre, vous pourrez facilement former des empreintes mémorielles capables d’éveiller l’intelligence sensible des consommateurs.

Si vous voulez savoir comment mettre au point une saveur unique pour séduire les consommateurs, je vous invite à introspecter la marque sur l’ensemble de ses caractéristiques existantes, dans le but de les retranscrire en valeurs sensorielles et émotionnelles.

Le marketing haptique se fait au niveau du produit, ainsi qu’au point de vente. Dans le domaine du marketing sensoriel, sachez que le marketing haptique peut jouer un rôle capital dans la fidélisation client. Il convient donc de bien choisir les représentants de sa marque.

 

8. L’acte de vente

Tous les ans, des centaines de millions d’euros sont investis en France afin de former des individus à la vente. Le fait de vendre, c’est avant tout un art. Il existe sur le marché des dizaines d’ouvrages et de séminaires de formation sur le site. Il faut savoir que le vendeur a un rôle actif.

Il doit être en mesure de bien prendre les commandes et plus important encore, de représenter dignement la marque. Comme je le disais tantôt, l’application du marketing sensoriel se fait (dans la majeure partie des cas) dans les points de vente. Dans ces conditions, on attend du vendeur qu’il ait du pré approche, de l’approche, de la démonstration et de la réponse aux objectifs, entre autres caractéristiques.

 

Conclusion

Chaque marque représente avant tout un être de langage. On ne saurait donc la limiter à de simples émetteurs de contenus et d’arguments commerciaux. Il faut savoir y intégrer la communication sensorielle. Les facteurs qui peuvent impacter sur l’esprit du consommateur sont assez nombreux. Je vous invite donc à ne négliger aucun détail si vous tenez réellement à séduire un grand nombre d’individus. Un marketing sensoriel réussi passe avant tout par un bon choix de supports et de contenus. Prenez aussi la peine de bien choisir vos représentants. Vendre est un art.

Commentaires

commentaires