Copier la compétition ne mène nulle part

Combien de fois entendons-nous des entrepreneurs dire qu’ils feront comme tel ou tel compétiteur avec leur nouveau produit? Qu’ils vont seulement changer la couleur, une ou deux petites fonctions, ou encore en le vendant tout simplement moins cher? Comment peut-on penser que copier la compétition nous mènera à nous démarquer sur le long terme?

Il est indéniable que Walmart est le plus redoutable de tous les magasins de détails à travers le monde. Ce géant emploie plus de 2,2 millions de personnes à travers le monde dans ses 11500 magasins répartis dans 11 pays. Présentement, Walmart génère en chiffre d’affaires près de 500 milliards de dollars annuellement. Ce chiffre continue d’augmenter à chaque année, ce qui est probablement plus que tous mes lecteurs réunis!

Amazon, l’ultime tentation de copier la compétition

Amazon de son coté, est arrivé sur le marché au milieu des années 90. Cette entreprise qui fait ses ventes exclusivement sur le web a maintenu un chiffre d’affaires de 107 milliards en 2015. Il s’agit d’une hausse de 20% par rapport à 2014. Énorme quand on annonce que les ventes tournent au ralenti un peu partout!

« Il faut trouver une façon de se démarquer de la compétition, d’aller là où elle n’est pas et d’attirer à nous les clients qui correspondent à ce marché qui est inexploré »

Or, quand Amazon est arrivé dans le portrait économique, Walmart aurait pu tombé dans le panneau de vouloir copier la compétition dans son modèle d’affaires et tenter simplement de les « sortir » du marché en utilisant sa taille et son pouvoir d’achat. Ce nouveau joueur venait lui jouer dans les pattes et l’empêchait de voir ses ventes grossir autant qu’il l’aurait voulu. Au lieu de ça, ils ont installé au bureau-chef un peu partout sur les murs, des affiches disant: « You can’t OUT-Amazon Amazon! ». Même cette redoutable entreprise a pris la décision de respecter les forces de son nouveau compétiteu. Walmart s’est plutôt contenté de miser sur ses propres forces afin de continuer à se démarquer.

Et c’est vrai dans tous les domaines. Analysez les tendances, les meneurs de chaque marché, vous verrez que ceux-ci ne sont pas que des copies. Ils sont des entreprises qui se démarquent de la compétition à laquelle ils ont à faire face dans leur offre . Les gens qui copient ne sont souvent pas là bien bien longtemps. Vous ne verrez pas en politique par exemple, un parti vouloir être un meilleur libéral que les libéraux. Reebok qui tentera de « Out-Nike » Nike! Même chose pour les Burger King et McDonald’s. Les copies seront toujours que des copies. Il faut trouver une façon de se démarquer de la compétition, d’aller là où elle n’est pas et d’attirer à nous les clients qui correspondent à ce marché qui est inexploré.

« Avec les innombrables possibilités que nous avons sous la main pour nous démarquer maintenant, nous n’avons plus d’excuse de continuer à copier la compétition. »

Faites une analyse rapide de vos produits, de vos stratégies marketing, des services que vous offrez. Est-ce-que ce sont de pâles copies d’un compétiteur qui est redoutable dans votre marché? Le réflexe que nous avons est de penser que si la recette marche pour lui, c’est probablement que ça peut marcher pour nous également. Ce sont des actions qui tendent vers la facilité. Nous avons tous déjà fait cette erreur. Y compris moi! Mais avec les innombrables possibilités que nous avons sous la main pour nous démarquer maintenant, nous n’avons plus d’excuse de continuer à copier la compétition.

Qu’allez-vous faire aujourd’hui pour vous démarquer de la compétition?

Commentaires

commentaires