Le futur du marketing sensoriel: 4 experts se prononcent

Nous vivons dans une ère numérique. C’est pourquoi l’impact d’une publicité qui touche les sens des gens est encore plus grande qu’elle ne l’était auparavant. J’ai donc demandé l’avis de 4 experts francophones en marketing sur le futur du marketing sensoriel.

C’est intéressant d’avoir l’avis de tous et chacun. Surtout compte tenu qu’ils oeuvrent dans des domaines différents. Leur avis sur le futur du marketing sensoriel est teinté en fonction de la réalité à laquelle ils ont à faire face jour après jour. Et c’est très bien ainsi.

« Nous achetons une émotion avant tout. » – Laurent Madore, directeur du marketing et développement à l’institut des sports de Hong Kong

Voici donc la question que je leur ai posée, question de vous mettre en contexte: « Dans cette ère où la relation client-entreprise devient de plus en plus virtuelle, pensez-vous que le marketing sensoriel, avec sa façon d’imprégner les sens des gens, devient une option avantageuse pour créer un impact réel et durable dans l’esprit des prospects ou des clients? ».

Laurent Madore: « L’expérience-client prime partout maintenant! »

laurent_madore_marketing_sensorielPour Laurent Madore, un québécois qui est directeur du marketing et du développement à l’institut des sports de Hong Kong, « l’expérience client prime partout maintenant. C’est ce qui vend ou c’est ce qui vend plus ou mieux. Vendre une bière chaude, dans une pièce froide ou sous la pluie, c’est plus difficile disons ».

Madore a toujours été très près du sport automobile. Il a d’abord oeuvré en tant directeur du circuit automobile de Bahrein. Puis, comme directeur marketing de ICAR et également au sein du Championnat du monde de Champ Car pendant plusieurs années. L’expert va plus loin en abordant le concept de l’émotion à créer lors d’un processus d’achat. « Tous les éléments de l’expérience client, tout au long du processus d’achat, doivent être pensés et/ou contrôlés pour permettre aux consommateurs de vivre pleinement la promesse que le produit/service vend. Nous achetons une émotion avant tout. »

Suivez Laurent Madore en cliquant ici.

Danny Kronstrom: « Le sens reste un point majeur en marketing. »

Je suis conscient que le sport automobile de haute performance n’est pas nécessairement connexe à l’ensemble des entreprises. Pour cette raison, j’ai pensé adresser la question à des entrepreneurs de plusieurs autres domaines. Même si à la base, l’émotion que vous vendez n’est pas reliée directement au marché dans lequel vous oeuvrez, il reste que parfois il est plus facile de s’identifier à des entreprises qui sont plus près de notre réalité.

« Que ce soit pour rejoindre un client physiquement ou en ligne, le marketing sensoriel a toujours son impact positif et réel! » – Danny Kronstrom de dannykronstrom.com

danny-kronstrom-marketing_sensorielDanny Kronstrom n’a plus besoin de présentation. Ce jeune homme bien en vue dans le domaine du référencement web possède une liste enviable de clients prestigieux. Pour lui,  « tous les types de marketing restent encore pertinents, si cela rejoint notre clientèle cible. Le sens reste un point majeur en marketing. Il est souvent oublié au profit du web, parfois froid aux yeux de certains. Pourtant, le sens ramène le client à des moments qui lui sont propres et bien souvent positifs. Le son et les odeurs resteront des moyens de communication efficaces pour un consommateur. »

Cependant, pour Danny Kronstrom, le futur du marketing sensoriel reste encore à faire. En effet, pour que les entreprises soient en mesure de profiter de tous les avantages offert par ce type de marketing, on aura besoin de quelques ajustements. « Le marketing sensoriel n’est pas encore totalement adapté pour le web. Les odeurs sont un manquement flagrant qui pourrait faire la joie des agences en marketing pour développer de nouveaux concepts. Que ce soit pour rejoindre un client physiquement ou en ligne, le marketing sensoriel a toujours son impact positif et réel! »

Vous pouvez suivre Danny Kronstrom ici ou encore sur son site internet au dannykronstrom.com.

« Cette interaction devient de moins en moins visuelle car les réactions primaires des consommateurs avec la marque seront en effet basées sur les sens tels que le toucher, les sons, le goût… » – Anne Dumas de dumasmarketing.com

Anne Dumas: « Oui, le futur du marketing sensoriel fait partie de ce virage important! »

ADumas-marketing-sensorielAnne Dumas est une stratège et blogueuse marketing chevronnée. Forte d’une solide expérience en agence, elle est maintenant marketeuse à son compte depuis 6 ans au sein de l’agence qui porte son nom. Elle s’est également prononcée sur la question.

« Le marketing d’aujourd’hui a pris un virage remarquable. Une fois que la marque et le design du produit sont bien amalgamés, la grande clé de son succès dépendra de l’interaction sociale. Oui, le marketing sensoriel fait partie de ce virage important. Cette interaction devient de moins en moins visuelle car les réactions primaires des consommateurs avec la marque seront en effet basées sur les sens tels que le toucher, les sons, le goût… »

La planification alignée sur la mission, la vision et les valeurs de l’entreprise est d’une importance capitale. Elle poursuit et abonde dans le même sens. « Cette même interaction va même jusqu’à remettre en question l’importance qu’avait autrefois le logo, par exemple, en faveur de ces nouvelles technologies. Ceci dit, le marketing sensoriel ne garantit pas nécessairement un impact durable à moins que la marque soit supportée par une campagne dynamique et bien planifiée » a conclut Mme Dumas.

Vous pouvez rejoindre Anne Dumas au www.dumasmarketing.com.

Martin Ducharme: « Ce sont avant tout les émotions, stimulées par les sens, qui provoquent la décision d’achat. »

L’application du marketing sensoriel dans les points de ventes est de plus en plus fréquent. On l’a vu chez Abercrombie and Fitch notamment, mais aussi chez Hershey et Nivea, pour ne nommer que quelques exemples probants de réussites à ce niveau.

martin-ducharme-marketing-sensorielMartin Ducharme, président, stratège et idéateur chez Nyévo, a aussi son avis sur le sujet. »Le marketing sensoriel doit certainement faire partie du coffre à outils de toute entreprise. Ce sont avant tout les émotions, stimulées par les sens, qui provoquent la décision d’achat. Le premier défi à relever est alors d’amener la relation virtuelle au réel afin de pouvoir bénéficier pleinement des avantages du marketing sensoriel pour un commerce. On peut par contre déjà se servir des sens pour aider le client potentiel à faire le saut du virtuel vers notre point de vente ou directement à l’achat, si vous offrez des services en ligne, en utilisant soit la mémoire ou l’imagination. »

Pour celui qui s’affaire à la création et à la valorisation de l’image de marque de nombreuses entreprises depuis plus de 20 ans, « on peut ramener, par la mémoire, des perceptions sensorielles déjà vécue avec des mots comme; souvenez-vous, revoyez, rappelez-vous, etc. Par l’imagination, les mots utilisés seront: imaginez, voyez, visualisez, sentez, écoutez, etc. Ces mots créeront une image mentale ou même des odeurs et des sons qui stimuleront une émotion, qui provoquera une décision d’achat… On l’espère. »

« En point de vente, assurez-vous de ne pas nuire à votre bonne intention de départ en négligeant des détails. » – Martin Ducharme de Nyévo

Sur les points de ventes, selon Martin Ducharme, le soucis du détail vient ajouter encore aux chances du succès de entreprises. « En point de vente, assurez-vous de ne pas nuire à votre bonne intention de départ en négligeant des détails. On pourrait penser à une boutique de vêtements chics, très bien décorée (vue), choix musical approprié (ouïe), mais des cabines d’essayage sales et ordinaires » termine-t-il.

Vous pouvez rejoindre Martin Ducharme ici et sur le site de Nyévo

L’importance du futur du marketing sensoriel

Il y a donc fort à parier que le futur du marketing sensoriel est plus rose qu’on ne le pense. Il est appelé à prendre une plus grande place dans l’univers des entreprises. Elles parviendront ainsi à toucher leur clientèle dans ce monde de plus en plus virtuel!

Parfois, il est possible de bien en planifiant à l’avance une stratégie intéressante, comme un plan futur du marketing sensoriel. Comment? Avec l’aide d’un simple article promotionnel bien intentionné qui peut bien laisser sa marque dans l’esprit de vos clients. Il n’est pas nécessaire de chercher à faire très compliqué en marketing. Laisser sa marque est souvent une histoire toute simple, mais efficace.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires sur l’article et sur l’utilisation que vous faites vous-mêmes du marketing sensoriel. L’inspiration part souvent d’un simple détail. Le futur du marketing sensoriel pourrait bien vous lancer pour de bon…

crédit photo: Jennifer

 

 

Commentaires

commentaires