Quand le marketing est juge, jury et bourreau!

J’imagine que vous vous doutiez bien que j’allais vous parler de l’échange de PK Subban contre les services de Shea Weber des Prédateurs de Nasville aujourd’hui. Ceux et celles qui me connaissent bien savent que je suis impliqué activement dans le hockey junior depuis bientôt 2 décennies. Mais aujourd’hui, c’est le gars de marketing qui vous parlera de sport! Car oui, le marketing est juge dans cette transaction…

Pour les Européens qui liront cet article dans 6 heures, j’aimerais simplement d’abord vous parler de l’ampleur de cette nouvelle. En moins de 2 heures, on a totalisé plus de 90000 tweets à travers le monde parlant de cette transaction sur la Twittosphère. C’est immense comme rayonnement. Jean-François Dumas, un spécialiste dans l’analyse d’impact médiatique au Québec a qualifié la situation d’éclipse médiatique au Canada lors d’une entrevue dans une radio de sport de Montréal.

Le jugement sportif…

Sur la patinoire, il n’y a aucun doute que le Canadien de Montréal, la franchise de sport professionnel la plus primée de l’histoire, a le dessus dans cette transaction. Elle a mis la main sur un joueur aussi efficace que Subban en Weber et il est aussi plus robuste. Mais en plus, il est sous contrat pour 3 années de plus que Subban et pour moins cher de 1,2 millions de dollars. Bergevin, le DG du CH s’est donc donné une marge de manoeuvre supplémentaire en vue de l’ouverture du marché des joueurs autonomes vendredi.

J’ai tenu ce discours depuis plusieurs mois avec qui voulait bien discuté de la situation avec moi. PK devait quitté Montréal, parce qu’il n’était pas le joueur d’équipe qu’on cherchait pour mener l’équipe à la coupe Stanley. Et les commentaires des dirigeants de l’équipe allaient tous dans le même sens… En fait, ils n’ont jamais dit qu’ils voulaient l’échanger. Mais ils n’ont jamais nier avec la même vigueur qu’avec Price par exemple. Les rumeurs d’échanges concernant Subban qui ont été constantes toute la saison.

Quand le marketing est juge…

Voilà pour le coté sportif, qui pourra toutefois être critiqué par les 3 millions de gérants d’estrade du Québec. Ceci dit, sur le plan marketing, c’est un gros morceau qui quitte Montréal. PK était extrêmement impliqué dans la communauté. Il s’était efforcé d’apprendre le français, fait très rare au sein de l’équipe. Il était en vue partout en ville. C’est un joueur flamboyant qui a su conquérir la foule de la LNH au complet lors du dernier match des étoiles qui avait justement lieu à… Nashville en janvier dernier. Ce fait a surement contribué à augmenter la cote d’amour des dirigeants de Nashville envers Subban. La raison principle du pourquoi le marekting est juge, surtout à Montréal…

Faites EXPLOSER votre liste de courriels

  • 21 tactiques qui feront grossir votre liste de courriels à une vitesse fulgurante!
  • Les ressources pour y arriver et le tout entièrement GRATUITEMENT!

Sur le plan de la visibilité, le Canadien prend un recul incroyable toutefois. D’ailleurs, le Québec tout entier, je dirais même que les partisans du CH à travers le monde entier veulent crucifier Marc Bergevin en ce moment. La passion des partisans montréalais ne fait plus de doute. Ils sont les plus grands connaisseurs de ce sport de toute la LNH. La passion qu’ils éprouvent envers leur équipe est comparable à celle que les Européens manifestent envers leur équipe de soccer. Preuve que l’impact médiatique et marketing d’un joueur comme PK Subban est indéniable. Il était aimé des partisans, et ceux-ci lui rendait bien. Le marketing est juge dans ce milieu sans aucun doute.

Le marketing est juge à Montréal…

Maintenant que les chandails #76 bleu-blanc-rouge ne se vendront plus au Centre Bell, il reste à voir si les numéro 6 de Weber sauront faire oublier l’homme au sourire éternel. Chose certaine, le SWAG du Canadien en prendra pour son rhume dans les prochains jours. Shea Weber arrivera dans une situation difficile à Montréal. La preuve, voilà plus de 2 heures que la nouvelle est sortie publique et on n’a toujours pas parlé à Weber dans les médias. De l’autre côté, Subban a déjà terminé sa première conférence de presse dans la capitale du country. C’est tout dire!

Weber devra troquer la guitare pour le violon à son arrivée à Montréal afin de conquérir le coeur des Québécois. Mais s’il parvient à le faire, le Canadien aura eu le dessus sur toute la ligne! On le verra dans 5 ans. D’ici ce temps, le marketing est juge!

Commentaires

commentaires