« Money is in the list »! plus tout-à-fait…

Je suis certain que vous avez déjà entendu cette expression: « Money is in the list ». Elle fait référence au fait que plus votre liste de courriels est grande, plus elle risque de vous rapportez gros. Dans les faits, ce n’est pas tout-à-fait vrai. Enfin, ce l’était en 2009, mais plus maintenant…

À l’aube de 2017, pour que la liste génère toujours des sommes intéressantes, il y a des pistes essentielles qu’il vous faudra emprunter… Il faudra faire les choses différemment de ce qui est enseigné sur le web dans les formations qui datent déjà de quelques années. D’ailleurs, si vous trouvez des formations sur le sujet qui se prétendent complètes mais qui sont gratuites, ou qui ne coutent que quelques dollars, posez-vous des questions. C’est probablement des formations qui gagnent en âge et qui sont déjà obsolètes.

« La grosseur a de l’importance. La grosseur de la liste bien sûr! »

Voici donc une liste de 6 astuces qui vous permettront de vous démarquer de nos jours. À la fin des 6 points, je vous indiquerai également quelques références dans le domaine qui pourraient vous aider à pousser plus loin votre réflexion et vous former de façon plus poussée encore. Vous pourrez ainsi devenir un maître dans l’art de l’envoi de courriels…

1- Étudier vos compétiteurs

Oui oui… Vous avez bien lu. Étudier vos compétiteurs. Pourquoi ne pas regarder comment les entreprises dans votre domaine d’activités font les choses? Spécialement si elles réussissent mieux que vous. Inscrivez-vous à leur infolettre afin de recevoir leur offre. Étudiez comment elles obtiennent leur succès. Surtout sur le plan de l’exécution. Ça pourrait vous inspirer pour établir votre propre stratégie.

Faites EXPLOSER votre liste de courriels

  • 21 tactiques qui feront grossir votre liste de courriels à une vitesse fulgurante!
  • Les ressources pour y arriver et le tout entièrement GRATUITEMENT!

Mais attention. J’ai bien dit « étudier », je n’ai pas dit « copier ». Ne tombez pas dans le panneau de faire les choses exactement comme vos compétiteurs sans que ce soit relatif à votre identité d’entreprise. Faites les choses à votre façon, tout en vous inspirant des meilleurs moyens techniques pour y arriver!

2- Amener vos « followers » sur votre liste

On ne va pas se raconter des salades ici… La grosseur a de l’importance. La grosseur de la liste bien sûr! Plus il y a de gens sur cette liste, plus votre potentiel de générer des revenus à partir de celle-ci est important. Toutefois, assurez-vous d’amener des gens qui sont pré-qualifiés. Sans quoi vous risqueriez d’avoir un taux de désabonnement élevé et un taux d’ouverture de vos courriels ridiculement bas.

Tout au long du parcours d’achat de vos prospects, vous aurez des occasions de les inviter à joindre votre liste. N’hésitez pas à le faire.

3- Étudier le comportement de vos membres

Une fois sur votre liste, il vous faudra étudier le comportement de vos membres. Pas seulement le résultat de vos campagnes, le fameux taux d’ouverture ou le tant attendu taux de clic. Mais exactement les intérêts de tous et chacun en fonction de leur niveau d’engagement envers votre contenu.

Il faudra apprendre à créer des listes par intérêts (ce qui est relativement facile avec les outils de marketing par courriel de nos jours) et relancer éventuellement les membres de ces nouveaux segments avec du contenu qui est plus approprié et pertinent à leurs intérêts. Rendez vos correspondances si intéressantes et en lien avec les intérêts de vos membres que ceux-ci ne pourront s’empêcher de cliquer lorsqu’il les verront arriver dans leur boîte de courriels.

4- Automatiser, mais intelligemment…

Aujourd’hui, c’est incroyable ce qu’on peut faire avec les plateformes d’envois de courriels. Que ce soit avec Infusionsoft, Aweber ou Mailchimp, le logiciel que j’utilise personnellement, il y a une multitude d’options pour arriver à suivre les activités de notre liste. D’ailleurs, l’expression « money is in the list » provient fort probablement d’un des dirigeants de ces entreprises qui se disputent toutes le titre de « meilleure plateforme de marketing par courriel »!

Les automatisations possibles rendent toutefois la tentation de tomber dans la facilité beaucoup plus grande. Et comme la clé du succès réside plutôt dans le fait de livrer du contenu pertinent au maximum aux membres de votre liste, de façon individualisée et optimisée, les automatisations peuvent devenir perverses. Mais utiliser avec parcimonie, vous pourrez vous démarquer et livrer le contenu qu’il faut à votre audience, exactement au moment où elle est prête à le consommer.

5- Trier les usagés inactifs

Une liste de courriels qui a un taux d’ouverture de 23,1% et un taux de clics de 3,5% est dans la moyenne de ce qui se fait de nos jours. Du moins c’est ce que le site emailing.com nous livre comme statistiques. En prenant soin d’effectuer chacun des 4 premiers points et en triant les usagés qui sont inactifs depuis un certain temps, vous verrez bondir vos statistiques. Dans mon cas, les statistiques moyennes que j’obtiens avec mes envois de même que celles de mes clients sont autour de 2 fois plus efficaces!

N’ayez pas peur de bousculer un peu un usagé qui est inactif depuis un certain temps. Un courriel envoyé à tous les membres n’ayant pas ouvert vos 5 derniers envois et qui s’intitulerait « Pourquoi m’haïssez-vous autant? » pourrait par exemple reconvertir une partie de ces boulets qui trainent dans le fond de votre liste. N’ayez quand même pas trop d’attentes en ce qui a trait à ce retour aux sources des endormis de votre liste. Pour les zombies qui continueront de dormir, même après cette tentative de reprise de contact, n’hésitez pas à les retirer éventuellement de votre liste. Ils ne servent plus à rien de toute façon…

6- Parlez à vos fanatiques… souvent!

Finalement, pour « faire du pouce » sur l’idée mentionnée au point 5, occupez-vous particulièrement de vos fanatiques. Ceux et celles qui ouvrent chacun de vos envois, qui les partagent, qui interagissent avec ceux-ci et qui cliquent les liens qui s’y trouvent. C’est un peu ce que nous enseigne la loi de Pareto.

Ces membres méritent toute votre attention. Ils sont ceux vers qui vos idées doivent être tournées. Ils « boivent votre koolaid » comme on dit, et ils en redemandent. N’hésitez pas à augmenter votre cadence de communications avec ce groupe ou à leur donner des exclusivités afin de les entretenir dans ce groupe sélect. Ils sont vos ambassadeurs, ceux qui font la promotion de votre travail sans même que vous n’ayez à leur verser quoique ce soit! Il faut vous en occuper!

Les ressources promises

En terminant, comme je vous ai promis deux ressources pour vous permettre de pousser plus loin cette expertise, voici donc mon partage.  Du même auteur, je vous partage d’abord un rapport sur le marketing par courriel. Ce rapport aux conclusions étonnantes mais vous rappèlera pourquoi « the money is in the list »!!

Finalement, j’ai découvert également il y a quelques mois, la formation francophone sur le marketing par courriel par ce même Olivier Lambert. C’est un jeune homme originaire de la Mauricie au Québec, qui en est maintenant à sa 3ème formation en ligne. Sa formation sur le marketing par courriel est particulièrement efficace à mon avis pour vous expliquer les rudiments du marketing par courriel. De niveau débutant et intermédiaire, cette formation vidéo d’une vingtaine d’heures vous enseignera cette technique de façon fort efficace. Si vous voulez pousser plus loin dans ce sujet, n’hésitez pas à y jeter un oeil.

 

 

Commentaires

commentaires