Social selling: pourquoi ne pas créer un poste de Directeur aux remerciements?

Pour ce 3ème article de la trilogie sur l’utilisation des outils numériques pour de propulser vos ventes, j’ai pensé vous sensibiliser au pouvoir du « Merci ». En fait, outre le service à la clientèle qui est souvent un département que je qualifierais de « défensif », il y a une multitude de façons d’être pro-actif après avoir conclu une vente en se servant des outils numériques. Après avoir jeter un coup d’oeil sur les 7 techniques pour améliorer votre social selling dans le dernier article, pourquoi donc ne pas regarder comment être encore plus efficace et ce, APRÈS le « selling »!!

D’abord, plusieurs d’entre vous me diront que le service après-vente est là pour vous aider quand vient le temps de valider la satisfaction de votre clientèle après que vous ayez réalisé votre vente. Or, j’ai envie de vous répondre que 90% du temps, les départements ou préposés au service à la clientèle sont principalement là pour régler les problèmes rencontrés suite à la livraison, à la vente. C’est donc un service « défensif », qui sert à assurer que l’entreprise répond aux attentes de la clientèle à 100% suite à l’acquisition qu’elle vient de faire chez nous.

« Développer une offensive afin de générer de l’interaction avec votre clientèle, après qu’elle ait acheté. Vous savez, cet effet « WOW » que les grandes entreprises comme Apple, Audi ou H10 essaie de créer lorsque vous faites affaires avec eux. »

Pourquoi alors ne pas faire différent? Dans son livre « Purple Cow », Seth Godin fait référence au fait que malgré que vous vous promeniez en campagne et que vous ayez vu 1000 vaches sur votre route, s’il fallait que vous tombiez face à face à une seule vache mauve dans un champ, probablement que vous vous arrêteriez, que vous la prendriez en photo et que vous enverriez cette spectaculaire photo sur l’ensemble de vos profils de médias sociaux pour en faire bénéficier votre réseau. Pourquoi ne pas être la vache mauve du social selling?

Un département de remerciements pour améliorer votre social selling?

Voilà ce que votre nouveau directeur aux remerciements pourrait faire pour vous. Développer une offensive afin de générer de l’interaction avec votre clientèle, après qu’elle ait acheté. Vous savez, cet effet « WOW » que les grandes entreprises comme Apple, Audi ou H10 essaie de créer lorsque vous faites affaires avec eux. La livraison des produits ou la visite des points de ventes de ces entreprises vous démontrent à merveille comment elles parviennent à rendre l’expérience client incroyable. Inoubliable même.

Faites EXPLOSER votre liste de courriels

  • 21 tactiques qui feront grossir votre liste de courriels à une vitesse fulgurante!
  • Les ressources pour y arriver et le tout entièrement GRATUITEMENT!

Toutefois, pourquoi ne pas inviter les gens à interagir avec vous sur la toile lors après la livraison de votre produit ou de votre service? Plusieurs entreprises le font avec grand succès. En voici d’ailleurs 3 exemples spectaculaires:

1- Johnny Cupcakes

Cette entreprise de Boston est devenue un succès viral tout-à-fait stupéfiant alors qu’elle fabrique… des t-shirts! Mais pas n’importe quels t-shirts. Des t-shirts qui racontent des histoires, toujours avec, à la base, une image de cupcakes. Mais ce qui différencie vraiment Johnny Cupcakes de tous les autres fabricants de t-shirts, c’est sa façon de prendre soin de sa clientèle, de raconter l’histoire de ses clients à travers les médias sociaux. Il insiste pour que chaque livraison fasse en sorte que son client se sente comme à son anniversaire. Et il les remercie. 100 fois! Johnny Earle a compris qu’un client qui se sentait comme un ami allait parlé de son entreprise comme si c’était à lui!

2- John Lee Dumas

John Lee Dumas a fondé l’entreprise EOF, ou encore « Entrepreneur on fire » il y a quelques années déjà. Il forme les gens qui veulent lancer leur propre podcast en leur fournissant un programme complet sur le web. Un groupe de « podcasters » est même à la disposition de ses clients pour qu’ils puissent échanger et s’appuyer dans leur cheminement respectif. Or, lorsque vous devenez client de John, il prend le temps de vous envoyer une carte postale pour souligner son appréciation. La carte est signée de sa main, avec un mot individualisé à chacun. Mais ce n’est pas tout. Même si ce n’est pas inclus dans le forfait, il prend le temps de prendre rendez-vous avec vous personnellement afin de vous contacter par téléphone et discuter de vos enjeux et voir comment il pourrait vous venir en aide. Comment ne pas souligner le tout sur les médias sociaux par le suite?

3- ClickFunnels

Cette entreprise, fondée par Russel Brunson, aide les gens à faire leur entonnoir de ventes sur leur site web. Pas très sexy jusque là n’est-ce-pas? Or, Russell réussit à créer une communauté très active autour de ses produits en leur offrant gratuitement des t-shirts (sur lequel est inscrit « I’m a funnel hacker »), des cartes postales etc… Le tout pour remercier ses clients de faire affaire avec eux mais aussi pour les inciter à partager la bonne nouvelle sur les médias sociaux. J’ai moi-même joué le jeu. Je suis devenu un « funnel-hacker » et je m’affiche ainsi!

Devenir plus humain, la clé de votre social selling

La clé de votre département de remerciements donc, est de rendre votre entreprise plus humaine. De faire en sorte que vos clients ait non seulement une expérience exceptionnelle lors de leur achat, mais de faire en sorte que celle-ci se poursuivre par la suite et de les inciter à la partager avec leur réseau. Cette publicité que vous récupèrerez est la moins couteuse et de loin la plus efficace que vous pourrez faire.

Devenir plus humain. C’est la partie social de votre opération de social selling. Laissez les automations pour un moment et faites place à l’humanisation de votre marketing.

Voilà donc qui termine cette série de 3 articles sur comment améliorer vos ventes à partir des outils numériques.

De votre coté, quel est le point que vous avez le plus retenu et comment l’appliquerez-vous dans votre quotidien?

 

Commentaires

commentaires